Info-Patho

Vergetures de grossesse

Signes et symptômes
  • Marques/stries rougeâtres, rosées ou violacées qui apparaissent généralement autour du 6ème ou 7ème mois de grossesse.
    • Dépend de la couleur de la peau. Donc sur une peau foncée, elles peuvent être noires.
    • Apparence de cicatrices ou de stries en longueur sur le ventre
    • Deviennent plus claires avec le temps, en post-partum (blanches, nacrées ou même couleur que la peau). Elles diminuent sur une période de 1 à 2 ans mais ne disparaissent pas.
  • Sont généralement présentes sur l’abdomen, les seins ou les cuisses, mais peuvent aussi toucher le bas du dos, les fesses, les hanches ou les bras.
  • Seraient causées par une diminution des fibres d’élastine dans le derme due à des changements hormonaux et physiques (facteurs hormonaux, corticostéroïdes, étirement de la peau, etc.)

 

 

Mises en garde

Les vergetures de grossesses ont une atteinte esthétique principalement.
Il importe toutefois de ne pas négliger l’aspect psychologique négatif qui peut y être relié.
 
 

Traitements

Il n’existe pas de méthode prouvée efficace pour prévenir le développement de vergetures ou diminuer l’apparence de celles qui sont déjà installées. Cependant, l’application des traitements lorsque les vergetures sont rouges (actives) augmenterait leur efficacité.

 

  • Les crèmes contenant des extraits de centella asiatica et le massage abdominal régulier sont les deux options qui semblent avoir le plus de données d’efficacité dans la littérature. La centella asiatica agit en augmentant la production de collagène et des fibres élastiques. Malgré que la plupart des études auraient démontré une supériorité par rapport au placébo, de plus amples études sont requises.

 

  • Deux produits contenant de l’acide hyaluronique comme ingrédient actif auraient été efficaces dans la prévention des vergetures de grossesse dans deux études différentes. Cependant, dans les deux études, les crèmes auraient été appliquées en massant le produit sur l’abdomen. On ne sait donc pas si l’effet bénéfique est attribué au massage ou aux ingrédients en soi.

 

  • Le beurre de cacao, l’huile d’amande et l’huile d’olive n’ont pas été prouvés efficaces dans la prévention des vergetures de grossesse. Les bénéfices retirés seraient plutôt dus au massage de l’abdomen plutôt qu’aux ingrédients utilisés.

 

  • Référer au médecin qui peut prescrire un rétinoïde topique ou oral. Quelques études ont montré une amélioration de l’apparence des vergetures, mais d’autres non. L’efficacité des rétinoïdes est donc incertaine. Leur sécurité lors de l’allaitement n’est pas encore connue puisqu’il n’y a pas de données sur le passage dans le lait maternel (catégorie C et D pour les traitements topiques et oraux respectivement). Il est aussi bien établi que les rétinoïdes sont tératogènes et ne devraient donc pas être utilisés en grossesse (réservé pour le traitement plutôt que pour la prévention).

 

  • Thérapie au laser et à la lumière : s’informer auprès du médecin et des cliniques spécialisées

 

*Il n’existe pas d’options de traitement ou de prévention prouvées efficace pour les vergetures de grossesse. Ceci est consistant avec une revue Cochrane qui a conclu qu’il n’y a pas assez de données qui supportent l’utilisation de toutes les préparations topiques étudiées dans la prévention des vergetures de grossesse. Les patientes doivent donc être informées que les traitements disponibles n’apporteront peu ou pas de bénéfice visible.*

 
 

Mesures non-pharmacologiques

Les traitements pharmacologiques et non-pharmacologiques ont été résumés dans la section précédente. Malheureusement, les options disponibles pour l’amélioration de l’apparence des vergetures de grossesse sont restreintes. Cependant, la simple utilisation d’un émollient pourrait réduire leur sévérité, permettant de garder la peau plus hydratée, souple, avec le massage de la zone. Consultez la section Traitements pour plus d’information.

 
 

Suivi

Les vergetures de grossesses sont d’origine esthétique et ne comportent pas de complications. Il est cependant approprié de référer la patiente à un spécialiste si les impacts psychologiques sont importants.

 

Auteurs

Visitez la page Notre Équipe pour consulter les profils des rédacteurs.

 


Laurence Lavoie