Info-Patho

Impétigo

Signes et symptômes

L’impétigo est une infection de la peau très contagieuse touchant principalement les enfants. Les bactéries en cause sont les streptocoques  et les staphylocoques . L’impétigo peut se transmettre de façon directe (contact avec la peau infectée) ou indirecte (contact avec des objets contaminés, par exemple des vêtements ayant été en contact avec une personne infectée). Il peut se répandre facilement sur d’autres parties du corps par auto-inoculation, d’où l’importance de respecter certaines règles d’hygiène. Il est contagieux aussi longtemps que les lésions suintent et n’est plus contagieux après 48 heures de traitement.

Signes et symptômes d'impétigo
Impétigo non bulleuxImpétigo bulleux
FréquenceForme la plus fréquente
(70% des cas)
Forme la moins fréquente
PathogèneS. aureus et/ou S. pyogenesS. aureus presque exclusivement, produit une toxine exfoliatrice.
Aspect et progressionPetites vésicules entourées d’érythème qui contiennent un liquide clair. Ce liquide devient jaunâtre et les vésicules éclatent après quelques jours, laissant des croûtes de couleur miel.Grosses cloques transparentes de 1-2 cm de diamètre. Les cloques éclatent en 3 à 5 jours, laissant des érosions cutanées et une croûte mince ressemblant à du vernis
Symptômes associésLes lésions peuvent causer des démangeaisons

Peut être associé à une adénopathie locale
Les lésions peuvent causer des démangeaisons
Localisation principale Autour du nez et de la boucheZones humides intertrigineuses : aisselles, plis du cou et des fesses
TraitementAntibiotique topique ou oralAntibiotique topique ou oral
ComplicationsEcthyma, cellulite, ostéomyélite, pneumonie, arthrite septique, glomérulonéphrite aigüe , septicémieLa toxine peut se propager dans le sang et causer un syndrome d’épidermolyse staphylococcique.
Peut aussi causer les mêmes complications que la forme non bulleuse

 
 

 

 

Mises en garde

Impétigo bulleux

Présence de fièvre

Aggravation de la zone infectée (rougeur, chaleur, douleur)

Présence de plus de 3 lésions distinctes localisées sur une même région du corps

Présence de lésions sur plus d’une région du corps

Pas d’amélioration après 3 jours de traitement

Poussées récidivantes d’impétigo de cause inconnue

 
 

Traitements

Si l’impétigo est non sévère (non bulleux, petite surface cutanée atteinte, maximum de 3 lésions distinctes) le pharmacien peut prendre en charge le patient et donner un antibiotique topique sans ordonnance : Mupirocine 2% en annexe 2.
 

Comme l’impétigo est une infection des tissus mous pouvant être associée au staphylococcus résistant à la méthicilline (SARM), la mupirocine est la première ligne de traitement topique pour le traitement de cette infection. La posologie est la même tant chez l’enfant que chez l’adulte.

  • PosologieAppliquer TID pour 7-10 jours.
  • Effets indésirables : généralement bien toléré, démangeaisons, sensation de brûlure
  • Précautions : éviter le contact avec les yeux, cesser en cas d’irritation sévère causée par le produit
  • Contre-indications : hypersensibilité à l’un des ingrédients ou à la mupirocine

Voici comment procéder pour l’application d’un antibiotique topique :

  1. Retirer les croûtes avec une débarbouillette propre et de l’eau savonneuse tiède (laisser le linge tiède 10-15 min pour ramollir les croûtes).
  2. Appliquer l’antibiotique topique sur les plaies selon la posologie recommandée.
  3. Couvrir les plaies avec une bande de gaze et du ruban adhésif ou un pansement pour prévenir la transmission de l’infection.
  4. Se laver les mains avec de l’eau et du savon.

Notez bien :

  • Les produits à base de bacitracine/polymyxine B/gramicidine n’ont pas été démontrés efficaces dans le traitement de l’impétigo. Il n’est donc pas recommandé de les utiliser pour cette indication.

  • Les solutions désinfectantes (saline, hexachlorophène, povidone iodée, chlorhexidine) ne sont pas des bons choix pour traiter l’impétigo, car il n’y a pas assez de preuves scientifiques qui soutiennent leur efficacité. Les antibiotiques topiques (mupirocine ou acide fusidique) sont plus efficaces que les solutions désinfectantes.

Si l’impétigo présente plus de 3 lésions distinctes, est étendu, est bulleux et/ou s’il y a présence de fièvre, il faut référer le patient à un médecin. Selon le diagnostic, il se peut qu’il prescrive un antibiotique PO ou topique (acide fusidique ou mupirocine, les deux ayant une efficacité similaire) ou un antibiotique oral. Il faudra s’assurer que l’antibiotique oral couvre à la fois le S. pyogenes et S. aureus (ex.: cloxacilline, céphalexine, amoxicilline/acide clavulanique). Il est démontré que les antibiotiques topiques sont autant efficaces que les antibiotiques oraux dans le traitement de l’impétigo non compliqué.

 

Si l’enfant présente des récurrences d’impétigo, certains médecins peuvent faire une décolonisation nasale avec de la mupirocine 2% BID pour 5-10 jours, malgré le manque d’évidences supportant cette recommandation.

 
 

Mesures non-pharmacologiques
  • Pour accélérer la guérison, appliquer des compresses d’eau tiède sur les lésions pendant 10-15 minutes, 3-4 fois par jour.
  • Éviter les contacts étroits, car l’impétigo est très contagieux (y compris le liquide contenu dans les vésicules).

  • Ne pas gratter ou toucher les lésions, car cela augmente le risque de propagation (couper les ongles de l’enfant).

  • Se laver les mains avec du savon et de l’eau tiède après avoir traité l’impétigo ou touché à des plaies infectées.

  • Laver et changer la literie, les serviettes et les vêtements de la personne infectée pendant les 2 premiers jours de traitement (l’impétigo n’est plus contagieux après 2 jours de traitement).

  • Nettoyer et recouvrir les lésions cutanées (coupures, piqûres d’insecte, égratignures) pour éviter la propagation.

  • Ne pas partager les serviettes ou débarbouillettes entre les membres de la famille.

  • Il est recommandé de retirer l’enfant de la garderie ou de l’école jusqu’à au moins 24 heures après le début du traitement afin d’éviter la transmission.

 
 

Suivi

Pour un impétigo non sévère, il devrait y avoir une résorption totale des lésions après 7-10 jours.  Après 3 jours, s’il n’y a aucune amélioration ou si les lésions s’aggravent, consulter un médecin.

 

Auteurs

Visitez la page Notre Équipe pour consulter les profils des rédacteurs.

 


Geneviève Therrien


Sabrina Duguay